YOANN BOURGEOIS

Acrobate, acteur, jongleur, danseur, Yoann Bourgeois grandit dans un petit village du Jura. A l'école du Cirque Plume, il découvre les jeux de vertiges. Plus tard, il sort diplômé du Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne qu'il aura traversé en alternance avec le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers.

Il devient artiste permanent du Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape, compagnie Maguy Marin, où il oeuvre pendant quatre années. Après les reprises de May B et Umwelt et deux créations, Turba en 2007 et Description d'un combat en 2009, il entame en 2010 son propre processus de création.

Il initie l'Atelier du Joueur, centre de ressources nomade pour le spectacle. Cet atelier réunissant des artistes issus de différents champs pose d'emblée les bases de ce qui deviendra la Compagnie Yoann Bourgeois.

La MC2 de Grenoble lui confie le soin d'investir le Belvédère Vauban, haut perché sur la ville. Cette création in-situ donne Cavale.

Un premier cycle de création s’amorce alors autour de grandes œuvres musicales. Ce cycle fait naître en 2010 Les Fugues ; en 2011 L'Art de la Fugue ; en 2012 Wu-Wei. Cette même année, la compagnie inaugure le C.I.R.C (Centre International de Recherches Circassiennes) par ses nombreux voyages en Chine pour établir une généalogie du geste acrobatique.

En 2014, un second cycle de créations vise à radicaliser son geste artistique. Par une écriture singulière du cirque, s'affirme en lui un intérêt tout particulier pour la relation corps/force comme source inépuisable de drame. Cette recherche fait naître Celui qui tombe, pièce pour six interprètes, créée en septembre 2014 à l’Opéra de Lyon pour la Biennale de la danse.

En 2014 toujours, une invitation du Théâtre de la Ville à investir le Théâtre des Abbesses à Paris l’encourage à inventer une dramaturgie originale pour mettre en scène la "constellation" de courtes pièces du répertoire. Minuit se définit alors comme un programme dont l'écriture in-situ tient compte des espaces et des possibilités techniques du théâtre d'accueil. Chaque nouvelle édition varie selon les artistes invités et les matériaux en provenance des nouvelles formes en cours.

En 2015, il entame une nouvelle recherche autour des Tentatives d'approches d'un point de suspension avec la conception de huit agrès à la scénographie circulaire. Ces nouvelles courtes pièces s'ajouteront aux existantes pour les créations de Numéros Poèmes, une collection de onze objets poétiques.

Depuis le 1er janvier 2016, il codirige le CCN2 - Centre chorégraphique national de Grenoble avec Rachid Ouramdame.